Boitier additionnel : réfléchissez bien avant.

La pose d'un boîtier additionnel constitue un changement majeur de la motorisation. De ce fait, elle entraîne un passage obligé aux services de la DRIRE (anciennement les mines) afin de mettre la carte grise en conformité. Sans cette démarche, l'assurance de votre véhicule n'est pas valide pour rouler sur voies ouvertes.

Enfin, le principe même du boîtier additionnel présente un inconvénient majeur. Il leurre le calculateur d'origine, pour engendrer une pression de carburant supplémentaire. Ce qui, à terme, crée une usure précoce des organes du moteur.

Différents types de boitiers

Il existe principalement 2 catégories de boîtiers : ceux avec des systèmes simples permettant de modifier les informations fournies par les capteurs au boîtier électronique placé à l'origine, pour que ce dernier commande une injection d'essence supérieure à celle d'origine, ce qui rendra votre véhicule plus puissant.

D'un autre côté il y a des systèmes plus élaborés qui peuvent avoir un impact sur différents programmes comme la durée d'injection, la séquence d'injection, la pression d'injection, la pression de turbo, etc, tout en utilisant les informations fournies par les capteurs d'origine ainsi que celles contenues dans le boîtier électronique d'origine. Pour en savoir d'avantage, consultez boitieradditionnel.pro.