Est-ce intéressant d’investir dans une Société civile immobilière ?

La gestion d’un patrimoine immobilier à travers une SCI (Société Civile Immobilière) est de plus en plus appréciée par les Français. Cette option, à l’opposé de l’Indivision, offre une grande marge de manœuvre et de nombreux avantages aux associés. Qu’est-ce qui rend concrètement la Société Civile Immobilière intéressante au point d’en faire une référence pour l’investissement immobilier à plusieurs ? On en parle !

La SCI permet de gérer facilement un patrimoine immobilier

Qu’il s’agisse d’investir entre membres d’une même famille, entre professionnels ou simples particuliers, la mise en place d’une SCI est avantageuse. Elle simplifie la gestion des biens immobiliers acquis ou apportés par les associés grâce à une structure assez souple. Les règles de gestion sont établies sur mesure à travers les statuts de sorte à répondre aux attentes des associés. À l’opposé de l’Indivision, il n’est pas nécessaire de recueillir l’unanimité des associés avant la prise de certaines décisions. Le gérant nommé s’occupe de prendre tous les actes de gestion courante. Seules les décisions importantes sont soumises à l’avis des associés.

Elle aide à accroître sa capacité financière et d’emprunt

La création d’une SCI permet d’avoir beaucoup plus aisément les ressources nécessaires aux investissements. Dans un premier temps, plusieurs personnes mettent ensemble leurs capitaux augmentant ainsi la capacité d’achat de la société. Par ailleurs, une SCI offre une grande possibilité d’endettement auprès des établissements bancaires. Les associés étant indéfiniment responsables du passif social de la société, il y a une mutualisation des capacités d’endettement. Les établissements bancaires sont donc plus flexibles en termes d’emprunts.

Elle facilite la transmission d’un patrimoine immobilier

La détention de parts sociales au sein d’une SCI facilite la transmission d’un patrimoine immobilier à sa descendance. Il suffit de céder lesdites parts. En plus d’être simple, ce mode de transmission est également moins coûteux que dans le cas de la cession directe d’un immeuble. Il évite par exemple d’avoir à solliciter les services d’un notaire pour une constatation par acte authentique. Un autre avantage, c’est que cette transmission peut se faire en pleine propriété ou à travers un démembrement de propriété. Mieux, il est possible de garder un regard sur le patrimoine en restant le gérant de la SCI même avec une part sociale minoritaire.

Elle permet de bénéficier d’avantages fiscaux

L’investissement immobilier en SCI permet de bénéficier de plusieurs avantages fiscaux. Si la société est déficitaire, une répercussion est faite sur le revenu fiscal des associés. De plus, il donne lieu à une déduction des intérêts d’emprunt et des travaux réalisés. Également, après quinze ans de détention, la revente des parts de SCI bénéficie d’une exonération d’impôt sur les plus-values. Pour un investissement immobilier locatif en SCI, la loi PINEL favorise les associés. Lorsque l’immeuble est en location pour une durée de 6 à 12 ans, chacun des associés bénéficie d’une réduction d’impôt. Celle-ci se calcule en fonction du prix de revient de l’immeuble et selon le pourcentage de part sociale détenue.

Vous pouvez quitter la SCI à tout moment

Avec une SCI, il est possible pour un associé de quitter à tout moment la société, ce qui n’est pas le cas pour l’Indivision. Il suffit pour l’associé souhaitant s’en aller de vendre ses parts aux autres associés ou à un tiers (si les statuts le permettent). Ce départ n’implique pas une vente de l’immeuble ou les biens immobiliers de la SCI.